Festival international du
court métrage au saguenay

Le comité Mikinawk-Tortue

 

Nous recevons des films de toutes parts et nous savons oh! combien l’art en général, et plus particulièrement le cinéma, a cette force de porter des réalités politiques et culturelles afin de faire entendre de multiples voix. Cependant, si nous souhaitons ouvrir une porte sur le monde, il nous importait de commencer par là où nous sommes, soit au nord du Québec, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En tant qu’organisme culturel rayonnant à l’international, des questions se sont posées quant au territoire que nous habitons ainsi que vis-à-vis des communautés autochtones qui l’occupent depuis des temps immémoriaux.

À l’automne 2021, nous avons fait appel à la Boîte Rouge VIF , un organisme autochtone à but non lucratif qui a pour mandat la préservation, la transmission et la valorisation des patrimoines culturels. L’idée était de convier toute l’équipe de REGARD à une formation en deux volets : d’abord, un survol de base sur l’histoire et la situation des communautés autochtones d’ici et d’ailleurs au Québec, puis, dans un deuxième temps, une réflexion sur les actions concrètes que nous pouvions mettre en place afin de devenir un événement plus inclusif et culturellement sécuritaire. 

De là est né un comité au sein de l’équipe : le Comité Mikinawk-Tortue. Ce nom nous est venu à l’idée de l’expression « lentement, mais sûrement » : il faudra du temps pour que les choses changent en mieux, et nous tâcherons d’y participer un pas à la fois. La tortue étant également un animal représentant l’origine de la création du monde chez les peuples autochtones, sa symbolique nous a paru deux fois plus pertinente. Mikinawk veut dire « tortue » en atikamekw, langue parlée par l’une des nations présentes sur le territoire que nous habitons. 

 Ce comité nouveau-né (composé de personnes de divers départements au sein de l’équipe) a pour mission de penser les gestes et les communications afin de favoriser un échange ainsi qu’une plus grande présence des communautés autochtones dans les éditions à venir du Festival.

 

*La bannière de cette page présente une oeuvre de l'artiste Eruoma Awashish

 

Pour cette première année,

voici quelques gestes et collaborations que le Festival a posés:

• Une rencontre avec l’organisme Uashashkutuan qui désire éclairer de nombreuses organisations et entreprises sur la démarche de sécurisation culturelle des Premières Nations; 

• Une modification de nos formulaires d’inscription afin de permettre aux cinéastes autochtones de spécifier leur territoire d’origine et/ou de leur film, et ce dans leur langue;

• La réalisation de capsules intitulées Natives On Film - Des autochtones en cinéma, animées par Jess Murwin afin d’aborder les enjeux actuels des cinéastes autochtones;

• La présence de l’artiste innue Thelesh Bégin en tant qu'Elder lors de la soirée d’ouverture du Festival. L’idée nous est venue de la part de l’organisme Uashashkutuan ainsi que d’Eruoma Awashish (artiste atikamekw et membre de notre conseil d’administration), voulant que chez les autochtones, il soit traditionnel de demander à une aînée ou un aîné de faire une cérémonie au début d’un événement afin qu’il se déroule dans la paix, l’harmonie et le respect; 

• Nous avons utilisé l'espace public qu'est notre Ruelle du court métrage afin d'y exposer des œuvres d'artistes autochtones. Le 24 mars dernier a eu lieu le vernissage d’une œuvre de l’artiste multidisciplinaire Amélie Courtois intitulée « Je suis une survivante du pensionnat ». Cette œuvre y restera exposée jusqu'à notre 27e édition;

• La création de deux programmes à l’écran qui ont circulé avant chaque projection lors du Festival. Ces programmes à l’écran rappelaient une reconnaissance territoriale ainsi que les nations présentes sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

Artiste : Eruoma Awashish
Programme à l'écran, 26e édition
Artiste : Amélie Courtois, « Je suis une survivante du pensionnat »

Vous désirez être les premiers informés sur ce qui se passe à regard

Inscrivez-vous à notre infolettre

X