fbq('track', 'PageView');

Inspiré et inspirant

Par Sylvie Poisson, programmatrice jeunesse à REGARD

Depuis sa visite à REGARD en 2014, Antonia Grimaldi, programmatrice de courts métrages du Festival du film de Giffoni, échange avec moi des films coup de coeur pour un jeune public. Cet été, l’occasion de la visiter lors de son festival cinématographique s’est présentée.

Pour une programmatrice jeunesse, participer au Festival du film de Giffoni, c'est encore mieux que d'aller à Cannes ! Effectivement, Giffoni est une référence en matière de festivals jeunesses et, justement, en juillet dernier, le festival présentait sa 48e édition (http://www.giffonifilmfestival.it/en/programme-giffoni-2018.html). Il est donc difficile d'imaginer un plus beau festival où j’aurais pu aller.

Tout au long du festival, j’ai eu droit à une programmation inspirée et inspirante. J’ai fais des rencontres privilégiées avec de nombreux réalisateurs et invités et j’ai participé à des conférences, des ateliers ainsi que des concerts de musique. Le tout se déroulait dans le décor médiéval de la petite ville italienne comptant 12 000 habitants. Ces habitants chaleureux et accueillants vibraient entièrement au rythme du Festival. Sans aucun doute, le Festival du film de Giffoni est plus qu'un simple festival. On parle ici d'expérience Giffoni.

 

Vie urbaine

Je suis arrivée au Festival en soirée. Ce qui m'a frappée à mon arrivée, c’est l'intensité de la manifestation. J’avais droit à divers sites grandioses comprenant plusieurs salles de cinéma qui étaient remplies de milliers de jeunes enthousiastes et bruyants. Pour manger, les invités se rassemblaient dans un ancien monastère, transformé pour l'occasion. En soirée, les jeunes circulaient librement dans la ville et profitaient pleinement des nombreuses activités sur les différents sites du Festival. Dès la nuit tombée, c’était au tour du Festival des arts de la rue de prendre d’assaut la place publique du village. L’animation était alors remplacée par une fanfare, des amuseurs publics, de nombreux spectacles et, même, des concours de lancer de ballons d’eau. Tous étaient rassemblés: invités et communauté, plus vieux et plus jeunes. C’était hallucinant! Je me croyais dans un film de Fellini. Bref, l’effervescence était partout.

Programmation

Les invités étaient logés à Salerne, une ville à 30 minutes de Giffoni. Ainsi, je devais prendre une navette pour me rendre au festival. Comme à REGARD, les navettes sont l'occasion idéale de rencontrer les invités de façon informelle. J’y ai donc fait plusieurs belles rencontres. Ma première surprise a été de voir Luc Picard et son agente qui attendaient, eux aussi, une navette.  Luc Picard avait été invité afin d’y présenter son film « Les rois mongols » (https://www.lesroismongols.com/). Par ailleurs, il faut savoir que Luc a déjà été porte-parole à REGARD. Pour cette raison, je peux dire que je me sentais alors en famille.

Bien que j'ai adoré l'ambiance festive, mes moments préférés se sont déroulés en salle. Le jury était composé de 5 600 jeunes âgés entre 3 et 18 ans, provenant de plus de 50 pays. Ce jury était présent en salle durant toute la durée du festival. Lors des projections, les jeunes festivaliers réagissaient fortement à ce qu’ils voyaient : ils applaudissaient lors des rapprochements entre les personnages et ils huaient avec vigueur lorsqu'un personnage faisait une action ou disait quelque chose qu'ils désapprouvaient. Les projections n’en ont été que plus vivantes !

Une fois les projections terminées, une période d'échange, autant en italien qu’en anglais, avait lieu entre les jeunes et les réalisateurs. Les jeunes questionnaient les réalisateurs, notamment, sur leur choix de mise en scène, sur les différentes motivations de leurs personnages, sur les difficultés de tournage ou sur les choix musicaux. Il était émouvant de voir des jeunes de nombreux pays, tels que l’Italie, l'Inde, le Maroc ou le Qatar, échanger et débattre autour du cinéma créant ainsi des liens entre eux.

Je suis revenue du festival avec une mémorable EXPÉRIENCE GIFFONI. Les Italiens sont formidables !

 PS: « Les rois mongols » de Luc Picard s’est mérité le Prix spécial Percorsi Creativi 2018 (Section Generator 13+).

 

 

 

Vous désirez être les premiers informés sur ce qui se passe à regard

Inscrivez-vous à notre infolettre

X