Festival international du
court métrage au saguenay

Synopsis

Les traces éphémères du néant. Fermiers rotoscopés, églises effritées, souvenirs mourants sous forme de peinture en couche, décomposition et collage sur émulsion filmique, en tant que traces accessoires du néant. Une œuvre consciente de ses propres mécanismes.

Musique :
Maxime Corbeil-Perron et Felix-Antoine Morin
Conception son :
Maxime Corbeil-Perron
Voix :
Al Razutis
Production :
Guillaume Vallée
Réalisateur :
Guillaume Vallée

Réalisation
  • Guillaume Vallée

    Guillaume Vallée s’intéresse à diverses formes techno-artisanales. Les manipulations optiques, la distorsion analogique, le found footage, la matérialité de la bande magnétique, la modification en direct de signaux vidéo le définissent en tant qu’artiste multidisciplinaire. Ses films et vidéo expérimentaux, en distribution chez Vidéographe ont été présentés internationalement.

Vous désirez être les premiers informés sur ce qui se passe à regard

Inscrivez-vous à notre infolettre

X