Par Marie-Elaine Riou, directrice générale du Festival REGARD.

C’est avec enthousiasme que j’ai accepté de m’envoler vers Kyiv, à peine un mois après la fin du Festival REGARD, à la rencontre du cinéma, du public ukrainien et de plusieurs futurs collègues de travail. Parmi eux, mes deux charmants compatriotes jurys pour la sélection nationale de l’événement Kyiv International Short Film Festival, Vassilis Economou, critique de cinéma pour Cineuropa et Iris Blauensteiner, scénariste et réalisatrice autrichienne.

Point de rendez-vous de l’événement : Festival Center - “Ukraine” Cinema (Arkhitektora Horodetskoho St, 5), mon nouveau “QG” pour cette semaine. J’y récupère mon accréditation ornée d’une couronne bien modeste et les documents d’informations que je place dans mon sac, et je pars à l’assaut des salles pour découvrir les premières projections du Festival.

Mercredi, après le dîner de bienvenue, on m’attend au KISFF Pro, où je rejoins Carla du Vienna Shorts, Jukke-Pekke du Tampere Intl Film Festival et Krzysztof de Zubroffka Intl Short Film Festival, pour le panel Meet a Festival. Un panel enrichissant s’adressant aux jeunes réalisateurs locaux, où les discussions se multipliaient autour du plus beau travail au monde, celui d’organiser un festival.

Grâce à l'aide précieuse de l'Ambassade du Canada en Ukraine, KISFF a eu la chance d'accueillir trois invités canadiens. Alors, en présence de deux jeunes et grands artistes québécois d’exception, Sophie Goyette et Hervé Demers, j’ai arpenté les collines de la ville qui surplombe des contrastes impressionnants, de cathédrales à catacombes, passant par des escaliers roulants interminables de métro et de petits sous-sols sympas pour nos fins de soirées!

Finalement, lors du dernier jour du festival, j’ai eu l’honneur de présenter une projection de films québécois sélectionnés par le KISFF, qui était lui-même de passage à Saguenay dans le cadre du Festival REGARD en mars dernier. La présentation, qui s'intitulait Quebec is back, a su rejoindre près d’une centaine de personnes, principalement de jeunes cinéphiles universitaires. Il s’agissait d’une occasion en or de partager avec ces festivaliers des courts métrages québécois présentés un mois plus tôt lors de la dernière édition du Festival REGARD.

MUTANTS d’Alexandre Dostie
ANIME d’Arnaud Brisebois
DEUX DOLLARS d’Emmanuel Tenenbaum
LA PARTIE d’Alexandre Isabelle
MON DERNIER ÉTÉ de Paul-Claude Demers
NUTAG-HOMELAND d’Alisi Telengut
THE SALESMAN de Benjamin Steiger Levine
FOURRER LE FEU de Farid Kassouf
TOUT SIMPLEMENT de Raphaël Ouellet

Force de constater que la programmation de films a touché son public et a soulevé des réactions intéressantes. Une période de questions a suivi la projection, où les cinéphiles ont pu me soumettre quelques observations, comme la présence importante de jeunes acteurs dans les films et leur haute charge émotive dans les dialogues.
L'activité présentée a été projetée en salle soit le 23 avril, juste avant la cérémonie de clôture du Festival. Quand on garde le meilleur pour la fin!


POUR LIRE PLUS D'ARTICLES, ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE

Vous désirez être les premiers informés sur ce qui se passe à regard

Inscrivez-vous à notre infolettre

X