Pour la toute première fois, les programmateurs, distributeurs et acheteurs du milieu du cinéma peuvent visionner une sélection de courts métrages de la plus récente édition du Festival REGARD sur le site Web de Festival Scope, une plateforme dédiée aux professionnels à travers le monde.

 

Avec fierté, REGARD a sélectionné des courts métrages qui marque l’esprit et l’imaginaire. L’équipe de programmation a souhaité mettre de l’avant des films puissants de réalisateurs talentueux issus des 4 coins de la planète et voit cette plateforme comme une opportunité supplémentaire de mettre en valeur nos cinéastes nationaux.

 

«REGARD et Festival Scope rêvait depuis longtemps de collaborer afin de rendre accessible aux professionnels de l’industrie le travail des cinéastes québécois et de quelques internationaux sélectionnés au Festival. Habités par une grande fierté pour le cinéma chez nous, nous souhaitions faire une place aux nouveautés de l’année suite à leur sélection à REGARD, au-delà des frontières physiques et temporelles de l’évènement et du Marché du court», mentionne la directrice générale de REGARD, Marie-Elaine Riou.

LES COURTS EN LIGNE

MON DERNIER ÉTÉ de Paul-Claude Demers (2016), lauréat du Grand prix national 2017 

Alors que la canicule s’abat sur Montréal, Tom, 11 ans, fait la connaissance d’Édith, 11 ans aussi. Il découvre bientôt que sa petite amoureuse porte un terrible secret. Tom finira par perdre son innocence à l’aube de ce premier amour qui devient pour lui le symbole de son dernier été.

LA COURSE NAVETTE de Maxime Aubert (2016), lauréat du Prix de la meilleure réalisation québécoise 2017

Wojtek fréquente depuis peu l’école secondaire Bonsecours située en banlieue montréalaise. Cet adolescent discret demeure un mystère pour ses pairs. C’est d’ailleurs pourquoi il est une proie toute désignée pour Thomas et Philippe, deux élèves troubles en quête de divertissement. Ne sachant trouver les mots face à ses assaillants, il s’en remettra à son cours d’éducation physique pour exprimer le fond de sa pensée.

UNE AUTRE de Nils Caneele (2016), lauréat du Prix de la critique internationale FIPRESCI 2017

D'une dose à une autre. Le portrait sans fard et humaniste d'un homme soumis à sa dépendance.

ANIME d’Arnaud Brisebois (2016)

Deux orphelins résilients survivent des restes d’une humanité qui les a laissés pour compte.

CALL OF CUTNESS de Brenda Lien (2017)

Objets fétichisés et sujets transformés en objets quantifiables, prêts à l'emploi. Ils sont les ressources naturelles d'un luxe qu'ils ne connaitront jamais. Nous sommes ici parce que vous étiez là - et les déchets sont jetés dans l'océan. Au final, les corps révèlent les causes et les effets du pouvoir, du plaisir et de la haine.

DESTRIER du réalisateur Philippe David Gagné (2017)

Un beau jour d’hiver, Guillaume, un amoureux floué, décide d’aller réparer son honneur, sur les glaces d’une baie gelée.

DR. DIAZ de Benoît Desjardins, 2016

Voulant venir en aide aux habitants d’un village minier de Colombie, le Dr. Diaz s’oppose à la multinationale GreenWorld, et doit fuir pour sauver sa vie. Réfugié au Canada, il travaille à l’hôpital et pratique la médecine à domicile aidant les démunis, dont certains sont des immigrants illégaux. Conscient des dangers que cela implique, le Dr. Diaz est, malgré tout, incapable de demeurer les bras croisés.

LES MISÉRABLES de Ladj Ly (2016)

SIG-Sauer à la ceinture et Tonfa à la main, Pento vient d'intégrer la brigade anti-criminalité de la Seine-Saint-Denis. Au contact de ses deux coéquipiers, il développe des méthodes particulières.

MERYEM de Reber Dosky (2017)

Faites la rencontre du commandant Meryem, un des combattants Kurdes qui luttent contre ISIS à la conquête de Kobani. Un coup d’œil dans la vie des guerrières qui jouent un rôle crucial dans cette bataille.

MISS HOLOCAUST de Michalina Musielak (2017)

Israël, Haïfa, 2015. De vieilles femmes se préparent pour un évènement. On leur explique comment marcher, elles portent des numéros et tentent de passer au travers de ce processus de sélection. Ces femmes sont des survivantes de l'Holocauste. L'évènement est un concours de beauté.

NO WAVE de Stéphane Lapointe (2016)

Henry est anxieux et a du mal à dormir. Il tente de trouver le sommeil au son des vagues d’une radio satellite de relaxation. Mais lorsqu’il y entend les cris d’un homme qui se noie, la propre vie d’Henry est alors emportée dans un tourbillon infernal.

SIGISMONDE SANS IMAGES de Albéric Aurtenèche (2016)

Sigismond Langlois est soumis à une évaluation psychiatrique pour cause de comportement violent. Il vient d'avoir 18 ans et prétend être né sans image. Au rythme des questions, il raconte une histoire singulière : celle d'un jeune homme qui ne s'est jamais vu ; ni en reflet, ni en photo. Au point d'avoir parfois douté de sa propre existence. Mais aujourd'hui, Sigismond est résolu à se faire entendre.

THE SALESMAN de Benjamin Steiger Levine (2016)

Après un réveil dans une chambre étrange, un jeune homme poursuit son propre double à travers un monde labyrinthique et surréaliste. À mesure que la chasse progresse, il commence à se transformer en quelque chose qui n'est pas tout à fait humain.

 

 


POUR LIRE PLUS D'ARTICLES, ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE

Vous désirez être les premiers informés sur ce qui se passe à regard

Inscrivez-vous à notre infolettre

X